Le Guide du Doctorat

La référence des bonnes pratiques

Objectifs et positionnement

Le Guide du Doctorat a pour objectif de constituer la meilleure ressource de référence présentant à tous les acteurs du doctorat les conditions, procédures, pratiques et conseils pour l'organisation du système doctoral, la conduite d'un projet doctoral et la poursuite de carrière des docteurs.

Ce guide est un référentiel des pratiques à promouvoir, mettant parfois en garde les acteurs contre celles à éviter. Il s'inscrit dans une démarche globale d'amélioration continue des pratiques, dans le cadre législatif et réglementaire en vigueur.

Ce guide se démarque d'autres guides pratiques produits par des associations, des établissements ou des écoles doctorales, en ce sens qu'il s'adresse à tous acteurs concernés par le doctorat, en donnant une portée nationale et transdisciplinaire.

Le Guide du Doctorat s'articule autour des 23 fiches du Doctorat à la Loupe.

À quoi correspond le doctorat ?

Le doctorat est une expérience professionnelle de recherche, engagée par un diplômé de master ou équivalent, qui est sanctionnée, après soutenance d'une thèse, par l'attribution du grade de docteur (arrêté du 25 mai 2016 relatif au doctorat et article L612-7 du Code de l'éducation). C'est le grade le plus élevé qui est délivré par l'enseignement supérieur français.

L'essentiel de l'activité doctorale consiste en un travail de recherche novateur limité dans le temps, encadré par un directeur de recherches doctorales, au sein d'une unité de recherche. Elle se conclut par la rédaction d'une thèse et par sa soutenance, c'est-à-dire une restitution synthétique des travaux scientifiques effectués, validés par la communauté scientifique.

À qui s'adresse ce guide ?

Le Guide du Doctorat s'adresse à tous les acteurs du doctorat, à savoir :

  • les professionnels de la recherche en France : doctorants, directeurs doctoraux, autres collègues ;
  • les structures et leurs personnels qui réalisent ou accompagnent une activité de R&D en France : unités de recherche, écoles doctorales et collèges doctoraux, établissements délivrant le doctorat, employeurs des doctorants ;
  • les structures publiques et privées de financement de la recherche et de son évaluation : bailleurs de fonds, instances d'évaluation ;
  • les docteurs ayant soutenu leur doctorat en France ;
  • l'ensemble des recruteurs actuels et potentiels des docteurs (en France et à l'international), dont les entreprises (par exemple celles pouvant bénéficier du crédit d'impôt recherche) ou les collectivités territoriales ;
  • les personnes, en France et à l'international, qui envisagent de réaliser un doctorat en France ;
  • les pouvoirs publics (ministère chargé de la recherche et de l'enseignement supérieur, etc.) et décideurs politiques.